BERLINALE 2008 – AMBIANCE – Une journée à la Berlinale

Berlinale, 8e jour. Festivaliers organisés et matinaux, hommes d’affaires pressés, serveurs de restaurants, artistes en devenir et réalisateurs confirmés se croisent au rythme des séances et des passages de vedettes. Portrait d’une journée type au festival international de cinéma de Berlin.
Signe de ralliement : l‘ours rouge du festival
Il est à peine 9 heures, et c’est déjà l’effervescence près de la Potsdamer Platz. Comme d’habitude, quelques hommes d’affaires accélèrent le pas pour se rendre au bureau, mais ce n’est pas eux, qui, aujourd’hui encore, vont retenir l’attention des passants. Dans quelques minutes, les premiers films de cette journée de Berlinale vont être projetés dans les cinémas voisins.
Le froid matinal n’a pas découragé les afficionados, qui déjà font la queue devant le Cinemaxx. « Les portes ouvrent dans une heure, mais on veut être sûr d’avoir les dernières places pour Die Helden aus der Nachbarschaft, un film allemand qui se déroule dans mon quartier (Prenzlauer Berg, ndlr) » nous confie Kathia, 25 ans, un café à la main. D’autres font le pied de grue devant les Arcades, centre commercial où sont vendues trois jours à l’avance les places pour les séances. « J’aimerais avoir des places pour le film de Madonna samedi soir, j’ai pris ma pause exprès“, nous confie Benjamin, salarié de la Deutsche Bahn, dont le siège est à proximité. « On m’a dit que c’était complet, mais je tente quand même ma chance !“. Pas trop difficile de travailler au milieu de toute cette agitation ? « Certains de mes collèges sont un peu agacés, mais dans l’ensemble c’est assez amusant de voir tout cet emballement de là-haut, et puis on est au première loges pour voir les arrivées des stars ! » confie-t-il.
Une aubaine pour les restaurateurs
La matinée passent, et ils sont de plus en plus nombreux -public, journalistes, photographes, équipes de films- à rejoindre les cinémas. Les places sont également chères pour les pauses déjeuners. « Depuis le début du festival, le restaurant est toujours plein » nous explique une serveuse du Corroboree, restaurant situé face au Ciné Star. « Et surtout, les pourboires sont beaucoup plus importants ! »
A peine le temps de déguster une salade qu’il faut déjà repartir. La file d’attente pour le film East/West – Sex and Politics est impressionnante. Juste à côté, certains attendent pour la séance de Be like Other à 15h. En vain. Toutes les places ont été vendues deux jours plus tôt et il n’y a eu aucun retour. Ceux qui voulaient les dernières places sont découragés : « Je n’ai pas été mangé et suis resté ici depuis une heure pour obtenir une place ! Mais bon, je vais me rabattre sur Sag mir, wo die Schönen sind dans une heure. Il paraît que toutes les actrices sont là“ se console Brigitta, venue d’Hambourg pour l’occasion, et qui arbore fièrement un sac en bandoulière estampillée « Berlinale ».
Un festival intellectuel et populaire
« Je viens ici chaque année pour puiser l’inspiration » nous raconte Collin, un metteur-en-scène irlandais, en commandant un whisky au bar du Cinemaxx. « Il y a un côté intellectuel et populaire dans ce festival. Les films sont souvent très engagés. On y découvre plein de nouveaux talents, venus du monde entier. C’est devenu un rendez-vous incontournable pour la profession et pour tout les avant-gardistes. »
Ce soir, Happy-Go-Lucky, un film anglais, est en tête d’affiche au Berlinale Palast. Les actrices de Sag mir, wo die Schönen sind, effectivement présentes, sortent de la séance un brin émues. « C’est la première fois que nous voyons le film, c’était un grand moment ! ». A deux pas, la réalisatrice de Die Besucherin, Lola Randl angoisse un peu. Son film est présenté ce soir en Première au Cinémaxx. « On est toujours impatient d’observer les réactions du public“. Un public qui aura encore vécu une journée intense.
Vivien DEPAROIS, vendredi 15 février 2008 pour Le Petit Journal de Berlin. Cliquer ici pour voir la source.
Video: Hystérie au tapis rouge – ambiance pure

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :